Hinterlasse einen Kommentar / Leave a comment

 
 
 
 
 
 
 
Pflichtfelder sind mit * gekennzeichnet.
Ihre E-Mail-Adresse wird nicht veröffentlicht.
Möglicherweise wird Ihr Eintrag erst im Gästebuch angezeigt, nachdem wir ihn überprüft haben.
Wir behalten uns das Recht vor, Einträge zu bearbeiten, zu löschen oder nicht zu veröffentlichen.

Fields marked with * are required.
Your E-mail address won't be published.
It's possible that your entry will only be visible in the guestbook after we reviewed it.
We reserve the right to edit, delete, or not publish entries.
30 Einträge / entries.
Today, may 4 2020, the Dutch peaple remember all victims of WWII. I myself remember my mother, Els van den... Read more
Today, may 4 2020, the Dutch peaple remember all victims of WWII. I myself remember my mother, Els van den Bergh. As a 14-year old she, her parents, her sister and her sister's family, arrived in Bergen-Belsen february 1, 1944. Her liberation in Trobitz marked the end of a 2-year prisonnership. As her oldest son I have seen, and felt, her pain. She died young, leaving behind a family of 5 children, each of them scarred by her experiences. My first visit to Bergen-Belsen has been very emotional, ending a a more than 25 year old battle with my fear to face the place where she lived her darkest moments, losing her father, and at Trobitz, her mother too. To me, visiting Bergen-Belsen, has become my homecoming, the final way to come to peace with my mothers past. all that could never have happened without the love and kindness of those at the Erinnerungszentrum that helped me to cope with history.Now, 75 years after the liberation of Bergen-Belsen, I express my gratitude to all that make it it possible to visit this place. I hope their endurance will enable many others to keep the memory alive, so that we never forget. Shalom!
Matthijs van Rees from Hendrik-Ido-Ambacht wrote on May 4, 2020 at 09:57.
Construire la "mémoire de l'avenir" pour que l'avenir n'oublie rien de ce que fut Bergen-Belsen
Construire la "mémoire de l'avenir" pour que l'avenir n'oublie rien de ce que fut Bergen-Belsen
Guy Groux from Paris wrote on April 30, 2020 at 07:20.
BonsoirM.on grand Père François Stanislas MONGELARD est mort dans un convoi de malade du 6 Mars 1945. Si vous avez... Read more
BonsoirM.on grand Père François Stanislas MONGELARD est mort dans un convoi de malade du 6 Mars 1945. Si vous avez des renseignements supplémentaires à me fournir.J'en serai très heureuse. Avec mes remerciements Madame Durel Présidente AFMD
DUREL MONGELARD jeanny from Toulouse 31000 wrote on April 29, 2020 at 17:10.
"Yves Josso son copain" Yves Josso est mort de douleur et de faim à Bergen Belsen. Mon père est revenu... Read more
"Yves Josso son copain" Yves Josso est mort de douleur et de faim à Bergen Belsen. Mon père est revenu de Buchenwald, de Flossenburg. Nuits agitées par les cauchemars. "Yves Josso son copain" mort en déportation Depuis notre enfance nous connaissons ce jeune homme invisible âgé de dix neuf ans. "Yves Josso son copain" mort à Bergen Belsen Mon père est le témoin de la mort de son "copain Yves Josso" mort à Bergen Belsen. Nous sommes nés(ées) dans un pays libéré du nazisme. Des amicales de camps, des associations, des fédérations de déportés (ées)ont œuvré pour mettre au jour la Mémoire des camps et de leurs camarades. Depuis un peu plus de 20 ans des Fondations celle de la Mémoire de la déportation (FMD) puis celle de Shoah, des historiens et des citoyens œuvrent pour faire connaitre l'histoire de la déportation. Notre avenir se battit sur l'Histoire que nous avons à charge de transmettre. En ce 75è anniversaire de la libération des camps je pense tendrement à "Yves Josso son copain " Yves Josso décédé à Bergen-Belsen le 14 avril 1945.
Abraham from Nantes wrote on April 29, 2020 at 10:38.
A Bergen-Belsen, je pense à Anne Frank et à Robert Desnos. Tous les deux sont pour moi l'enfance assassinée dans... Read more
A Bergen-Belsen, je pense à Anne Frank et à Robert Desnos. Tous les deux sont pour moi l'enfance assassinée dans les camps.
Séverine Pirovano from Nantes wrote on April 28, 2020 at 19:22.